L’Echo des golfs

UN GOLF EN LIMOUSIN

Le golf de la Porcelaine

Pays vert et mouvant, silencieux et profond, coupé de haies épaisses, temple d’ombres puissantes et tout mouillé d’eaux vives. Point de fleuves, des rivières : point de vallées, des vallons : une gravité touchante.

Nous sommes en Limousin qui vient de rejoindre la nouvelle grande région Aquitaine et plus précisément à Limoges.
Avec 170 000 habitants (banlieue comprise), Limoges “la rouge“ , patrie de la C.G.T, s’est mise au vert dès 1977 puisqu’elle fut l’une des premières villes provinciales à se doter d’un golf public.
La municipalité limougeaude avait alors récupérée le terrain d’aviation de Saint-Lazare, situé dans la banlieue sud et avait demandé à Hubert Chesneau, alors directeur général de la FFGolf, spécialiste de la réhabilitation des terrains d’aviation, puis qu’après Limoges, il fit de même à Guyancourt en région parisienne pour créer le Golf National, de dessiner un parcours de 18 trous au coeur d’un ensemble d’équipements sportifs. En 1977, ce n’était guère évident…

Pourtant sous l’impulsion du regretté Président de l’Association Sportive Claude Salmon et de l’enseignant Dominique Larretche, le succès de la formule fut tel qu’au bout de huit années, le golf de Limoges Saint-Lazare était saturé…Des joueurs regroupés autour de Bernard Decoster, président de l’entreprise électrique Legrand, décidaient de fonder un club privé, ce qui fut fait en 1988 à Panazol sous le nom de la golf de la Porcelaine.

Le golf de la Porcelaine.

Raffiné, ce golf l’est comme une porcelaine. Il en avait même la transparence lorsque je l’ai joué par une belle matinée hivernale, alors que les arbres s’effaçaient dans une brume qui annonçait que la journée serait belle.
Si l’architecture de ce parcours dessiné par Jean Garaialde et Jérémy Pern est intéressante comme nous le verrons plus tard, l’histoire de sa création ne l’est pas moins. En effet, en 1987, Bernard Decoster et ses associés proposaient à des porcelainiers, industriels ou commerçants, afin de finaliser financièrement le projet, d’acheter la concession des 18 trous. Ce qui fut fait.

Contrairement à son voisin de Saint Lazare, le parcours de la Porcelaine est vallonné à souhait et à jouer en voiturette par les golfeurs seniors.
Intéressant sur le plan tactique avec des greens relativement rapides et des pentes difficiles à évaluer, il se caractérise souvent par des seconds coups difficiles à négocier car souvent en dévers sur des fairways relativement larges.. Bien que présente sur dix trous, l’eau est en jeu sur 6 trous, notamment au 2, par 4 avec un green en île, au 12, par 3 de 150 mètres, avec pièce d’eau au départ et au 15, autre par 3 où l’eau à droite du green est bien attirante.

Grâce à son montage financier bien particulier, le golf de la Porcelaine vit bien sans aucun endettement. 500 membres, plus de 5000 green-fees prouvent sa vitalité. Un pitch-and-putt de 9 trous, d’une longueur de 594 mètres et un restaurant de 150 places complètent l’ensemble.
A l’accueil, Laetitia et Marion vous accueillent pour répondre à toutes vos demandes : green-fees, location voiturettes, réservations départs, cartes de score et compétitions sachant que le mardi, l’accès au parcours est uniquement réservé aux membres.

Pas d’hôtel sur place pour les golfeurs de passage, mais sur la route de Saint-Junien, la “Chapelle Saint Martin“, belle et élégante demeure bourgeoise offre à ses hôtes un environnement préservé et apaisant. La cuisine fait la part belle à une tradition régionale renouvelée, tandis que chacun appréciera le cadre raffiné des salons et des chambres. Tel : 05 55 75 80 17

Autres hébergements :

Domaine de la Chabroulie ( Tel 05 55 36 13 15).
Maison de maître Le Masbareau (Tel 05 55 00 28 22)
Hotel Mercure Royal Limousin à Limoges (Tel 05 55 34 65 30)

Jean-Luc DUCLOS

Top