L’écho des fairways

Technique

« Amis golfeurs, swinguez avec votre nombril »
Nous sommes tous d’accord, pas de performance au niveau de votre coup de golf s’il n’y a pas de rotation de votre corps dans votre swing.

Les préférences pour définir cette rotation sont multiples : du X-factor au stack and tilt, peut être avez-vous trouvé un jour votre bonheur au niveau du fonctionnement de votre corps dans votre mouvement.

Peut être trouvez vous, les années passant, que votre mobilité est moins importante et que la qualité de votre contact et votre puissance sont en régression. Peut être sentez vous des tensions dans votre corps entrainant un sentiment de « forcer » votre coup pour une distance moindre par rapport à avant.

Sauf d’être adepte d’une préparation physique quotidienne, ceci est normal. Les qualités de souplesse diminuent avec l’âge.

Y a-t-il alors une solution pour retrouver votre mobilité ?
Oui bien sur : Vous devez également être convaincus que 10 minutes d’exercices (gymnastique simple) 3 à 5 fois par semaine seront très efficaces dans ce but de prévention. Il vous faut renforcer : vos cuisses, vos abdominaux, vos fessiers et vos muscles lombaires. Il vous faut également étirer vos muscles postérieurs de cuisse, vos psoas et vos muscles rotateurs de hanche.

Pour votre swing et pour ceux qui ne le font pas déjà, vous pouvez essayer ceci :

« Swinguez avec votre nombril »

Nous touchons là à deux principes de base : La dynamique (stable) du mouvement et le timing.

  • En ce qui concerne le premier principe, il s’agit de chercher une dynamique différente, si vous en avez besoin, ou l’ensemble du corps est mobile, permettant le maintient du relâchement des bras et des épaules.
  • Stop au blocage des hanches, au différentiel entre rotation des hanches et des épaules, oui à un mouvement ou le mot « swing » a tout son sens.
  • En ce qui concerne le timing, réfléchissez : Quel est le premier élément qui démarre dans votre mouvement ? Dans le cas ou vous sentez ces blocages, démarrez avec une impulsion au début de votre swing au niveau de votre nombril.
    Ceci permettra d’augmenter l’amplitude de votre mouvement et donc d’avoir une chance de regagner de la vitesse.

Afin de tirer profit au mieux de cette impulsion, respectez l’idée de « bouger en restant sur place », c’est-à-dire que vous devez garder :

1) l’inclinaison et la position de votre colonne constante jusqu’au ¾ de votre mouvement
2) un relâchement des bras et du haut du corps important. En effet, le haut du corps va être entrainé par votre impulsion partant du nombril.
Dernière recommandation : Ne laissez pas partir votre club trop à l’intérieur, vérifiez ou faites vérifier par votre pro le plan dans lequel circule votre club.

Les conséquences de cela sont quantifiables : Au finish, vous vous retrouverez …face à la cible avec vos hanches…au dessus de votre pied gauche….et l’épaule droite devant tout le reste…. Vous pouvez vous fixer les sensations nommées ci-dessus comme objectif de séance.

Alors direction le practice pour faire quelques essais. L’hiver est la meilleure période pour faire avancer votre golf. N’oubliez pas que vous irez surement plus vite si vous allez voir votre pro qui vous guidera dans vos recherches.

Gilles ARNAUD
Enseignant au Golf du Médoc
06 12 60 72 16
www.gillesarnaudgolf.fr

Top