L’écho des fairways

Pour un Sourire d’Enfant

La Compétition Caritative du 26 Août sur le magnifique golf de Chantaco

Les personnes souriantes illuminent nos journées, et on cherche volontiers leur compagnie. Et les enfants sont par nature souriants et joueurs. Mais on ne choisit pas où l’on nait. Et le poids de la brutalité de la vie se charge de leur ôter leur innocence joyeuse. Pour se donner bonne conscience, on se dit qu’on ne peut pas résoudre toute la misère du monde. Et pourtant … Ici et là, des femmes et des hommes y travaillent, à leur niveau avec des objectifs précis. On ne peut pas tout, tout seul, mais on peut beaucoup à quelques uns. Pour rendre la dignité à ceux qui ont peu, pour que les enfants grandissent avec un minimum de nourriture et d’éducation, pour qu’ils aient un travail. Pour voir un sourire sur leur visage. Pour que ceux qui ont été aidés, aident à leur tour et donnent de l’espoir aux suivants

Pour un sourire d’enfant agit au Cambodge

En 1995, lors d’un voyage au Cambodge, la famille des Pallières découvre des enfants triant les ordures justes déversées par camions à Phnom Penh, pour survivre. Résultat de la période de terreur des Khmers rouges. Des familles disiloquées, des enfants livrés à eux-mêmes. L’aventure de l’association « Pour un Sourire d’Enfant » va commencer. D’abord la construction sur la décharge même d’une paillote où des repas étaient distribués pour évoluer vers un dispositif d’aide complet qui accompagne les enfants jusqu’à l’âge adulte. L’artère centrale du travail de l’ONG est son vaste programme de scolarisation. Dès leur plus jeune âge et en fonction de leur retard, les enfants sont réintégrés au système éducatif public ou accueillis dans le centre de rattrapage scolaire de PSE. Parallèlement à ses actions pédagogiques, PSE leur assure soins et nourriture, tout en travaillant à l’accompagnement et à la sensibilisation des familles. À travers ses 8 écoles professionnelles, l’ONG répond aux défis de l’insertion professionnelle en donnant aux jeunes toutes les cartes pour s’intégrer à la société, choisir leur avenir et participer au redressement de leur pays. Et les résultats sont là : 7 300 enfants scolarisés chaque année, plus de 90% de réussite aux examens nationaux, déjà 2 500 « anciens », diplômés entrés dans la vie active, 13 000 repas servis par jour, 20 000 enfants chaque année bénéficiant de soins médicaux, 15 000 familles suivies par son service social, 200 enfants handicapés pris en charge, 400 pensionnaires

Cette association, qui vient de recevoir la médaille de la Ville de Bordeaux à l’occasion de ses 21 ans d’action en faveur des enfants les plus déshérités du Cambodge, a également reçu en 2000 le prix des Droits de l’Homme de la République Française.

Une compétition à Chantaco

Le vendredi 26 août, pour la troisième fois en cinq ans, l’antenne Aquitaine de “Pour un sourire d’enfant“ , dirigée par Christian de Lassus organisait une compétition en scramble à 2 au golf de Chantaco, qui réunissait 124 joueurs. Les fonds récoltés (droits de jeu, loterie) ont rapporté près de 6500 € à l’association. De nombreux lots ont récompensé les vainqueurs.

Classement Net.

1 Julien Rodie (Fourqueux) et Matteo Armstrong (Saint Cloud) 60
2 Alix et Hugues François-Poncet (St Cloud et Chantaco) 60
3 Pierre-Edouard Cilia et Anne-Marie Duhart (Chantaco) 60
4 José Loring et Cristina Herrera (Chantaco) 60
5 Ludovic Rodie (Chantilly) et Laurent Saillard (Aquitaine) 60

Classement Brut.

1 Julien Rodie (Fourqueux) et Matteo Armstrong (Saint Cloud) 65
2 Maxime Amigorena et Françoise Errecarte (Chantaco) 65
3 Alix et Hugues François-Poncet (St Cloud et Chantaco) 65
4 Pierre-Edouard Cilia et Anne-Marie Duhart (Chantaco) 65
5 Ludovic Rodie (Chantilly) et Laurent Saillard (Aquitaine) 66

Tous les résultats sur le site du Golf de Chantaco

Le site de l’association : http://www.pse.ong/

Top