L’écho des fairways

Le golf de Chiberta

Au Pays Basque, entre Biarritz et Bayonne, sur les plages d’Anglet, le golf de Chiberta retrouve, grâce aux travaux de rénovation mis en place depuis 2011 une nouvelle jeunesse sans toutefois renier l’esprit de famille qui l’habite depuis presque 90 ans…

Un peu d’histoire.

Tout commence en 1924 lorsque la société “Biarritz Anglet la Forêt “ devint propriétaire de 150 hectares de forêts et de dunes pour y installer un parcours de golf.
En 1927, le célèbre architecte Tom Simpson pose ses crayons face à l’Atlantique pour le plaisir du Duc de Windsor, à l’origine de ce projet ludique. Dans le contrat de l’architecte, il est stipulé que Simpson devait créer le plus beau golf du monde ! De 1928, année des premiers Championnats de France professionnels à 1938, Chiberta devient un des hauts lieux du sport et de l’élégance raffinée de la Côte basque et le Club-House est le théâtre d’événements qui rassemblent tout le Gotha de l’époque…
Depuis presque 90 ans, le succès de fréquentation du golf de Chiberta conjugué aux assauts des rafales salées le l’Océan fout proche ont poussé les responsables du club , Gilles Badets et Dominique Duret-Ferrari à se lancer dans une opération qu’ils jugeaient nécessaire : repenser le parcours. Ils ont fait appel pour cela à l’architecte Stuart Halett avec comme objectif de redonner le lustre d’antan au parcours de Chiberta tout en intégrant les attentes d’aujourd’hui.

Redonner le lustre d’antan au parcours…

“Cela a conduit aussi bien à repenser la répartition des arroseurs de surface qu’à planter des arbres ou à remettre en jeu certains bunkers“ souligne Stuart Halett. Ainsi une centaine de pins maritimes ainsi que des tamaris et des cyprès ont été plantés. Bien entendu, il fallait rester dans l’esprit de Tom Simpson tout en faisant évoluer le parcours afin qu’il réponde au cahier des charges d’un golf moderne ; “J’aime ce type de projet car j’ai le plus profond respect pour nos grands maîtres en architecture que sont Colt, Mc Kenzie ou Simpson mais en même temps je suis lucide et réaliste. L’environnement n’est plus aujourd’hui ce qu’il était en 1927, car déforestation et urbanisation ont bouleversé le paysage“ ajoute Stuart.

Quatre trous en bord de mer ont retrouvé toute leur beauté initiale.

Il s’agit des trous 11, 12, 13 et 14. Le 11, n’a pas une longueur exceptionnelle - 362 mètres - mais ce trou typiquement écossais possède deux magnifiques bunkers qui accueillent sagement les drives et qui empêchent souvent d’être en 2 sur le green. Le 12, par 5 de 465 mètres pouvait être considéré comme un trou facile avant que Stuart Halett replace un bunker de parcours et repositionne les départs…Le 13 est un “par 3 et demi“ qui a été rallongé de 30 mètres et dont la pente du green ramène impitoyablement les balles vers le bunker. Quant au 14 qui inaugure les “finishing holes“, par 3 de 171 mètres avec un green bien surélevé, il est défendu par 4 bunkers dont un qui retrouve son emplacement d’antan.

Tous les golfeurs qui ont joué Chiberta classent ce parcours parmi leurs préférés. Un vrai parcours qui a retrouvé son lustre d’antan où le vent et la pluie peuvent aussi perturber la concentration, le jugement et le jeu…

Top