L’écho des fairways

Grand Prix du Médoc

Rideau au golf du Médoc…

Et si le “Médoc“ 2017 ressemblait à une histoire d’eaux ? Celle consommée par les quatre-vingt joueurs et joueuses lors de la dernière journée caniculaire et celle qui, autour du green du 8 a englouti bien des espoirs…

Luc Rideau le vainqueur chez les hommes nous a donné la première réponse : environ 2 litres d’eau consommés par joueur soit un total de 160 litres d’eau…lors du dernier tour. Une offense pour un golf qui sent bon le vin des prestigieux châteaux environnants…

Luc Rideau : trois derniers trous grandioses…

Vainqueur des Grand Prix de Sablé-Solesmes et du Château des Vigiers cette année, Luc Rideau, un Royannais de 22 ans, l’a emporté devant Maeti Marin (Cannes Mougins), auteur d’un 68 lors du dernier tour.

Au départ du 16 du parcours des Châteaux, Luc Rideau qui jouait en dernière partie avait eu connaissance du score du joueur azuréen et il savait qu’il devrait au moins réaliser un birdie sur l’un des trois derniers trous pour éviter de partir en play-off. Au 16, par 4 de 424 mètres, après un drive au milieu du fairway, il place un second coup qui sort légèrement derrière le green et enquille le birdie grâce à un coup de sandwedge savamment dosé.

Il reprend un coup d’avance sur Marin. Au 17, par 3 de 218 mètres, son fer 5 atterrit dans le bunker de green. Sa sortie touche le drapeau et le par est assuré. Le 18 n’est plus qu’une formalité. Après un bon drive, il place son pitch à 6 mètres du trou. Il a deux coups pour remporter le grand prix du Médoc, ce qu’il fait brillamment. Elève de Gilles Delavallade, il est maintenant entraîné par Pierre-Ludovic Couvert, ancien joueur du Challenge Tour et par Jean-Pierre Sallat, joueur du Senior Tour. « Leur expérience sur le circuit professionnel m’apporte énormément. » ajoute ce joueur qui vient d’acquérir une licence STAPS (filière activité physique et santé) à Poitiers et qui espère passer ses cartes professionnelles en fin de saison prochaine.

Charlotte Guilleux, un ton au-dessus…

Au départ du dernier tour, comme la saison dernière, la Cannoise Charlotte Guilleux comptait 7 coups d’avance sur la Bordelaise Charlotte Bunel et 9 sur la Basquaise Aurélia Duhart, ses deux compagnonnes de jeu. Mais contrairement à la saison dernière, Charlotte Guilleux, récente finaliste du Grand Prix de Dinard, gardait toute sa lucidité pour conserver à l’issue des quatre tours cinq coups d’avance sur Bunel et 7 sur Duhart.
La Bordelaise Charlotte Bunel, réalise une très bonne saison avec, outre une seconde place au Médoc, une huitième au Grand Prix des Landes à Hossegor et une douzième au Grand Prix de Chiberta.

Jean-Luc DUCLOS

Top