L’écho des fairways

Golf en Charente-Maritime

Le golf de Montendre ou une autre approche du golf.
Il n’y a pas que les parcours de 18 trous dans la vie d’un golfeur en Charente-Maritime et dans le nord Gironde, il y a aussi des practices et quelques neuf trous, tel celui de Montendre.

Montendre au cœur de la forêt saintongeaise, est situé entre les vignobles de Cognac et de Bordeaux, à proximité de la côte atlantique et de la Haute-Gironde, grosse pourvoyeuse de golfeurs pour ce parcours de neuf trous qui va dans le sens des structures souhaitées par la FF Golf.

Un peu d’histoire.

Le practice du golf de Montendre, sis à Jappechien en 1988 a vécu. Il a été successivement remplacé par un petit parcours de 4 trous en 1994 sur un terrain de 7 hectares mis à la disposition de l’association du golf de Montendre par son maire Bernard Lalande, golfeur émérite. “Cinq années plus tard, l’association golfique, forte de près de 100 adhérents se sent un peu “à l’étroit“ sur ce petit parcours et décide de construite le neuf trous que nous connaissons actuellement et par un practice d’une dizaine de tapis.“ raconte Hubert Ducau, président de l’AS du golf depuis 1992. Très vite, le nombre d’adhérents augmente pour passer à 380 en 2012 pour se stabiliser à 325 actuellement.

Le 9 trous d’une longueur totale de 1813 mètres (départs hommes) répond parfaitement aux attentes d’une clientèle de joueurs de golf qui se tournent vers les sports qui présentent les caractéristiques suivantes : activité ludique, de courte durée (pas plus d’une heure trente), accessible au niveau des tarifs (cotisation annuelle de 260 €, green-fee entre 20 et 25 €), pratiquée en famille, accessible aux joueurs débutants et aux joueurs expérimentés car un tel parcours permet également d’améliorer son petit jeu, à savoir les approches et le putting, dont la maîtrise est fondamentale pour quiconque veut bien jouer au golf.

Ce golf affiche une belle maturité que lui confère son club-house ainsi que son parcours, inscrit dans un parc où chemine un petit ruisseau et des fairways ponctués de quelques plans d’eau et de végétaux où se mêlent pins maritimes, chênes pédonculés et châtaigniers.
Le trou le plus difficile est le 6, par 4 de 331 m avec un départ surélevé, un petit plan d’eau à survoler lors de la mise en jeu et une tombée de drive étroite entre un fossé sur sa gauche et des végétaux sur sa droite. Mais le “trou signature“ est le 9, par 3 de 107 m avec un green entouré d’eau.

Court, technique, ludique, cette structure est pile dans la lignée de la politique souhaitée par la Fédération de golf, c’est-à-dire faire la part belle aux petites structures dans des zones touristiques (Antilles de Jonzac et citadelle de Blaye à 25 km), pour amener le plus de monde au golf. Objectif en passe d’être atteint à Montendre où l’école de golf donne l’exemple avec 30 gamins qui s’initient aux rudiments du golf sous la férule de Samuel Mallet, l’enseignant du golf.

Top