Golf Oxygène Magazine

European Tour

True Thailand Classic ( 10 au 13 mars au Black Mountain GC Hua Hin)

La revanche de Scott Hend

Scott Hend signe la deuxième victoire de sa carrière sur l’European Tour à 43 ans, en triomphant au True Thailand Classic, un an après avoir laissé filer le titre en fin de tournoi.
Les Français Hébert et Havret terminent dans le Top 10.
Scott Hend a pris sa revanche sur le parcours de Black Mountain en remportant l’édition 2016 du True Thailand Classic, un an après avoir offert le titre à son compatriote Andrew Dodt. Véritable golf-trotter, l’Australien de 43 ans a déjà gagné sur le Canadian Tour et le PGA Tour of Australasia. Il a même joué deux saisons sur le PGA Tour (2004 et 2005). Mais c’est sur l’Asian Tour qu’il s’est le plus illustré avec une huitième victoire cette semaine, puisque le tournoi est co-sanctionné par les circuits européen et asiatique. La première victoire du golfeur du Queensland sur l’European Tour était déjà intervenue sur un tournoi co-sanctionné, le Hong Kong Open 2014. Ce septième succès sur l’Asian Tour depuis 2012, Scott Hend est allé le chercher vendredi avec une carte de 64. Connu pour être un gros frappeur (il a été le joueur le plus long au driving sur le PGA Tour en 2005 !) Hend n’a pas égaré ses coups de départ avec un seul bogey dimanche malgré la pression. Surpuissant au driving et précis au putting, l’Australien était sur un nuage cette semaine. Il fallait bien ça pour résister au retour d’un étonnant joueur local. Le tracé ouvert du parcours de Hua Hin favorise les longs frappeurs. Swangarunporn a gagné une épreuve de long-driving à Bangkok il y a quelques années, confirmant qu’il vaut mieux frapper fort pour bien figurer ici. Le Belge Thomas Pieters (3e) et l’Américain Peter Uihlein (4e) sont également connu pour leur puissance de feu. Pieters rentre le Top 60 mondial et se qualifie pour le prochain WGC-Match Play. Une victoire aurait été synonyme de Masters.

Hébert et Havret dans le Top 10

Benjamin Hébert jouait encore la gagne à onze trous de la fin avec deux birdies d’affilée (6 et 7), mais avec un score de +2 sur les neuf trous suivants, le golfeur de Moliets doit se contenter d’une belle septième place. C’est le troisième Top 10 de l’élève d’Olivier Léglise et son deuxième de suite après sa neuvième place en Australie. Sa carte de 64 sans faute vendredi est une preuve supplémentaire qu’il est en grande forme depuis le début de saison. Grégory Havret affiche le meilleur résultat de sa saison avec une dixième place construite patiemment et très régulièrement (69-70-70-69). Gary Stal et Alexander Levy terminent au-delà du Top 50.

Le classement final (par 72) :

1.Sott Hend (Aus) : 270 (-18)
2.Piya Swangarunporn (Tha) : 271 (-17)
3.Thomas Pieters (Bel) : 273 (-15)
4.Peter Uihlein (USA) : 274 (-14)
5.Pelle Edberg (Suè) : 275 (-13)

7.Benjamin Hébert (Fra) : 277 (-11)
10.Grégory Havret (Fra) : 278 (-10)

Hero Indian Open (17 au 20 mars, Dehli GC)

SSP Chawrasia a pris sa revanche ! Quatre fois deuxième de son Open national et battu l’an passé en playoff, le golfeur de Calcutta a enfin gagné le tournoi qui lui tenait le plus à cœur ! C’est le troisième succès de Chawrasia sur l’European Tour, le troisième sur le sol indien. Cet exploit mérite bien que l’on dévoile le nom complet de celui qui devrait défendre les chances indiennes aux Jeux olympiques avec Anirban Lahiri, Shiv Shankar Prasad Chawrasia. Les deux futurs partenaires se livrent une bataillent féroce depuis deux ans sur ce tournoi. L’an passé, Lahiri s’était imposé en playoff aux dépens de Chawrasia. Cette fois, le golfeur de 37 ans a pris le dessus sur le joueur du PGA Tour depuis cette saison.
Tout s’est joué sur le par 5 du 18 ou Lahiri comptait un coup de retard au départ. Le deuxième coup du leader était complètement manqué et terminait au pied des arbres, très loin du green. Mais Chawrasia sortait le coup de la semaine pour envoyer sa balle à deux mètres du mât depuis l’épais rough de la forêt dense et s’offrir une chance de birdie. Lahiri applaudissait sportivement cet exploit qui lui barrait toute chance de victoire. Le Sud-Coréen Jeunhun Wang, très solide toute la semaine, craquait lui aussi au 18 avec une balle qui rebondissait contre un arbre pour revenir sur le fairway et lui permettre de sauver sa deuxième place ex aequo avec Lahiri (-13). Arrivé au dernier moment sans avoir le temps de faire des parties d’entraînement, le Philippin Angelo Qe a signé la plus belle carte du dimanche (65) pour remonter jusqu’au 4e rang (+12).

Deuxième Top 10 de suite pour Havret

Si les golfeurs de l’Asian Tour ont dominé cette épreuve de New Delhi co-sanctionnée depuis deux saisons par l’European Tour, les Français ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Déjà en vue en Thaïlande, Grégory Havret signe un deuxième Top 10 de suite après une semaine bien maîtrisée (6e). Julien Quesne jouait le titre après son eagle au 8, mais le Médocain a soudain perdu son jeu de golf avec de nombreux coups approximatifs sur son parcours retour et un Top 10 arraché aux forceps (10e). Sébastien Gros peut être déçu de son dimanche (74), mais le jeune Lyonnais renoue avec le cut après quatre échecs consécutifs et se contentera d’un bon Top 20 (20e). Raphaël Jacquelin a été étourdissant jeudi avec deux eagles dont un trou en un, mais le vétéran lyonnais est petit à petit rentré dans le rang pour finir 65e après un week-end catastrophique (76-76). Le circuit européen va maintenant faire une pause de trois semaines, sauf pour les rares joueurs qualifiés pour le WGC-Match Play et le Masters.

Le classement final (par 72) :

1.SSP Chawrasia (Ind) : 273 (-15)
2.Anirban Lahiri (Ind) : 275 (-13)
- .Jeunghun Wang (CdS) : 275 (-13)
4.Angelo Qe (Phi) : 276 (-12)
- .Adilson Da Silva (Bré) : 276 (-12)
6.Grégory Havret (Fra) : 278 (-10)
10.Julien Quesne (Fra) : 279 (-9)
...
20.Sébastien Gros (Fra) : 281 (-7)

Top