Parcours d'Aquitaine

Essendieras

La chose est connue : le Périgord regorge de trésors patrimoniaux, joyaux de l’histoire médiévale, qui trouvent parfois une seconde vie par la grâce de propriétaires résolus et esthètes.

Il en est ainsi du Domaine d’Essendiéras, situé aux portes d’Excideuil, en Dordogne qui fut la demeure du romancier André Maurois qui y reçut au milieu du XXè siècle de nombreux savants, artistes et écrivains. Il s’agit en réalité de deux châteaux distincts : un manoir XVè, XVIIè siècle, qui servit de théâtre pour les répétitions des pièces de Robert de Flers et de Gaston-Arman de Caillavet et un castel du XIXè siècle, d’aspect cossu, où Maurois écrivit plusieurs de ses romans.

En 1963, c’est l’homme d’affaires périgourdin Sylvain Floirat - patron de Matra et Europe 1 - qui prit en main la destinée du domaine et en fit l’un des plus importants vergers de pommes d’Europe.

Ellen et Jeroen Bakker, ressortissants nééelandais, ont acquis aux descendants de Sylvain Floirat le domaine le 300 hectares… trois jours avant la Tempête de 1999. « C’est ce qui a lancé l’aventure. Nous avons enlevé les 200 hectares de pommiers abîmés et nous avons donné une nouvelle vie aux lieux,  » souligne leur fils Floris, issu de grandes écoles internationales de commerce, qui dirige désormais le domaine.

En 2001, les Bakker ont aussi acheté la ferme et les terres environnantes pour créer un complexe touristique. Tous les bâtiments ont été restaurés par des entreprises locales en préservant le style d’origine, avec un maximum de confort. Les nouveaux propriétaires sortent de l’imaginaire en aménageant sur ce lieu magique un vaste ensemble à vocation touristique, comprenant des gîtes****, des chambres d’hôtes, une piscine, un camping, un tennis, un centre équestre et un parcours de golf.

Ellen et Jeroen Bakker ont vu juste. Même si les difficultés de leur aventure ne manquent pas ils n’y succombent pas. Ils ont encore des projets, toujours et encore des projets. « Après quelques voyages et séjours, tu seras enfin reconnu « Périgourdin d’adoption »  ! Je puis te dire, par expérience que c’est une position enviable... » écrivait André Maurois. Cette citation va à merveille à ce couple entreprenant, séduisant et pétillant.

Ambiance Lounge au Castel Café

L’accueil du domaine est installé dans un bâtiment rénové en 2010 qui peut recevoir jusqu’à 250 couverts, par exemple pour la fête de la truffe, qui affiche complet chaque dernier samedi de janvier et pour les mariages. Les aménagements se poursuivent, avec des capitaux 100 % familiaux. La famille investit régulièrement pour proposer des nouveautés. L’an dernier, la création du Castel Café a transformé la terrasse du vieux château (XVIe) en bar lounge avec vue sur le parc. Autre nouveauté 2016, deux espaces dédiés au bien-être, ouverts à l’année : à l’étage, un cabinet de soins du corps confié à une esthéticienne diplômée ; dans les splendides caves voûtées, un espace détente hammam, sauna et jacuzzis (l’un relaxant, l’autre énergisant).

Le parcours de golf

Il comprend 9 trous ouverts en 2010 et compte 80 membres qui habitent dans un rayon de 30 km. L’objectif étant de réaliser neuf autres trous en 2022. Pour le réaliser, le couple Bakker a fait appel à l’architecte nantais Yves Bureau qui a dessiné un parcours parfaitement intégré dans l’environnement périgourdin, relativement vallonné. Le trou le plus caractéristique semble le 7, par 3 de 160 mètres avec un bunker qui enserre le green, mais le 1er, par 3 de 130 mètres est le plus difficile.

Si l’eau n’est jamais en jeu, la quarantaine de bunkers qui agrémentent le parcours semble être la difficulté primordiale de ce parcours avec l’ondulation des greens souvent surélevés. Un pro, Laurent Gavanon est présent chaque semaine du jeudi au dimanche.

Jean-Luc DUCLOS
Domaine d’Essendiéras
Tel 05 53 55 34 34
www.essendieras.fr
Green-fee de 25 à 35 € selon saison.

Top