Destinations golfiques

PORTUGAL : A L’OESTE DU NOUVEAU

Le Portugal est terre de golf depuis des dizaines d’années. Les Britanniques l’avaient importé au début du siècle dernier comme ce fût le cas dans de nombreux pays d’Europe continentale.

Le développement du tourisme golfique propulsé par l’influence des Anglais eu pour conséquence de créer une “petite Floride à l’Européenne“ en Algarve. Il n’empêche que la région de Lisbonne, formée par la Costa Azul au sud, la Costa de Estoril au nord-ouest et la Costa de Prata au nord de la capitale portugaise, propose un cocktail golf-tourisme-gastronomie des plus intéressants. Le climat quasi méditerranéen, la qualité des infrastructures d’accueil et la diversité des parcours font de Lisbonne et sa région une destination idéale toute l’année.

C’est la région de l’Oeste, et sa principale ville Obidos, au nord de la capitale lusitanienne, que nous vous proposons de découvrir ici.

Obidos

Cernée de remparts fauves, baignée d’une langueur bucolique, cette citadelle, située à 80 km au nord-ouest de Lisbonne, semble vivre hors du temps. Parcourez ses ruelles tortueuses pavées de galets ronds et bordées de maisons aux fenêtres habillées de bougainvillées, entrez dans ses églises tapissées d’azulejos, comme celle de Santa Maria, où le Roi Alphonse V épousa en 1444 sa cousine Isabelle, qui n’avait que 8 ans.

Vous atteindrez inévitablement la citadelle maure, transformée par Manuel 1er en un élégant palais. Dans la cour intérieure, la blancheur de l’austère façade contraste avec la pierre patinée des fenêtres manuélines. Cette demeure seigneuriale n’accueille que quelques privilégiés de passage : c’est la plus petite des pousadas et ses 6 chambres sont prises d’assaut à longueur d’année…

Et puis, si vous n’êtes pas sujet au vertige, allez parcourir le chemin de ronde au coucher du soleil. On constate alors combien la campagne environnante porte peu de traces de la modernité. Et l’envasement progressif de la rivière Arelho a éloigné la ville de plus de 10 km du littoral, si bien qu’il est difficile aujourd’hui d’imaginer qu’Obidos veillait sur le trafic maritime au XIIè siècle.

Praia del Rey


Pour faire un links, la nature se veut l’architecte principal. Un links se reconnaît à ce qu’il semble avoir été là de tout temps. Est-ce la main de Dieu ou celle de Cabell Robinson, ancien assistant de Robert Trent Jones, qui a dessiné Praia del Rey, telle est la question ?

Même si la pression immobilière est assez importante, avec de nombreuses et superbes maisons bordant une partie du parcours, ce dernier, ouvert en 1997, mérite incontestablement son classement parmi les meilleurs parcours d’Europe Continentale, par son dessin d’inspiration américaine sur quelques trous, par une autre partie dans les pins, notamment la fin de l’allée, mais surtout pour sa partie longeant l’Océan Atlantique (trous 12, 13, 14 et 15) où l’on se retrouve sur un authentique links, comme à Lahinch ou Tralee en Irlande, avec des dunes magnifiques et de superbes vues sur la mer.
Mais attention au vent lorsqu’il souffle…par exemple au 14, par 3 de 137 mètres où l’on peut jouer fer 8 ou fer 4 selon les caprices d’Eole.

Et last but not least, 177 chambres sont proposées à l’Hôtel Marriott ***** face à l’océan et à proximité des trous 10, 11, 12. Outre le golf, l’hôtel propose thalassothérapie, salle de remise en Forme…

Praia D’El Rey Marriott Golf & Beach Resort
Avenida Don Pedro Primeiro - Vale de Janelas
Obidos, 2510-451 Portugal
Téléphone : 351 262 905100
Green Fees entre 80 et 125 €
Tel : 351 262 905 005
Golf.reservations@praia-del-rey.com

Campo Real

A une soixantaine de kilomètres, au nord de Lisbonne, lu long de l’autoroute reliant la capitale lusitanienne à Obidos, l’architecte britannique Donald Steel – celui qui a dessiné le golf du Château des Vigiers, bien connu des golfeurs aquitains – a tracé, à flanc de colline, un parcours assez exigeant physiquement et techniquement.

Les joueurs capables de relever ce défi passeront une excellente journée sur ce parcours typiquement américain. Vous y trouverez deux parties bien distinctes : les neuf premiers trous sont dessinés à flanc de colline avec toutefois quelques pièces d’eau en jeu qui s’intègrent parfaitement dans la végétation luxuriante, alors que les neuf derniers sont plus classiques.

Renseignements : Rua do Campo, Turcifal, Lisbon Area.
Tel : 351 261 960 900

Jean-Luc DUCLOS

Top