Destinations golfiques

Golf et Tourisme en Espagne

La Costa Blanca et sa perle Las Colinas.

Vue de France, la Costa Blanca (ou province d’Alicante) est certainement moins connue que la Costa del Sol (Andalousie) ou la Costa Brava (Catalogne), lieux habituels de villégiatures d’une grande majorité de nos compatriotes l’été. Et pourtant, cette région d’une superficie de près de 6000 km2 dont la capitale est Alicante (350 000 habitants), regorge d’innombrables atouts. Sa température d’abord. En moyenne à l’année, celle-ci oscille autour des 18 degrés. Le climat y est donc très doux, surtout l’hiver. Sa géographie demeure accueillante avec ses 220 kilomètres de côte du nord au sud et sa centaine de plages de sable fin.

La Costa Blanca, ce n’est pas seulement la plage et la mer. C’est aussi une multitude de paysages dans l’arrière-pays : vallées fertiles, sentiers escarpés, montagnes et grottes, villages typiques qui conservent le charme d’un passé à la fois mauresque et médiéval. Son patrimoine est l’un des plus riches d’Espagne avec ses nombreux sites archéologiques, ses 9 parcs naturels (aquatiques et animaliers), ses châteaux et forteresses majestueux, ou encore sa palmeraie d’Elche, la deuxième plus grande ville de la province, classée au patrimoine de l’Unesco.
La Costa Blanca, c’est enfin une véritable destination golfique. 22 parcours sont ouverts toute l’année. La plupart se situent sur la côte, dans des environnements conçus pour les loisirs et le repos. Nous vous proposons d’en découvrir quatre : Las Colinas, La Finca, La Sella et Oliva Nova.

Las Colinas, un vrai régal.


Situé à l’extrême sud de la province d’Alicante, près de Torrevieja, à environ 80 kms d’Alicante, dans une nature assez sauvage, Las Colinas, dessiné par l’architecte californien Cabell Robinson a été inauguré en juin 2010. C’est l’un des plus beaux parcours espagnols et il a été classé parmi les 100 meilleurs golfs européens par le magazine Golf World et le tour-opérateur YourGolfTravel.

Véritable parcours de championnat, les premiers trous (du 1 au 3) vous mettent tout de suite dans l’ambiance avec des fairways souvent étroits et longs, et des bunkers intelligemment placés à la tombée des drives. Le retour est plus difficile avec un interminable par 5 au 11 (536 mètres) puis avec l’enchaînement du 13 au 15 (par 4, par 3 et par 5) avec vue sur la mer. Les obstacles d’eau font également partie du paysage (surtout au 14 et au 15 puis au 18). Le club de Las Colinas mérite sa réputation : accueil irréprochable, practice offert, voiturette avec eau, mais également un Marshall omniprésent qui gère parfaitement le parcours et les joueurs avec politesse et fermeté.

La Finca 


Ce parcours, comme ses voisins de Villamartin et Las Remblas appartient au groupe immobilier Quara. Dessiné par l’architecte espagnol Pepe Gancedo en 2002, ce parcours quelque peu vallonné requiert une voiturette. Attention à l’eau bien présente sur les trous 5 et 6 et aussi lors du final, sur le par 4 du 17 (sans aucun doute le trou signature). Les gros frappeurs peuvent atteindre ici le green en un coup, mais le moindre coup d’épaule au drive est immédiatement puni par l’eau toute proche. Mais dans l’ensemble, ses fairways larges et ses greens, plutôt tolérants, vous mettront en confiance. En 2009, le groupe Quara a ouvert sur le site un hôtel ***** de 120 chambres qui accueille chaque année la finale de l’Audi Golf Circuit.

La Sella : un joyau de 27 trous

Situé au au sud de la ville de Dénia, ce petit bijou de 27 trous est l’œuvre du champion espagnol José Maria Olazabal. Trois parcours de 9 trous le composent. Ce golf a reçu durant quatre ans (entre 2008 et 2011) l’Open d’Espagne féminin, comptant pour le Ladies European Tour. Quand nous l’avons joué, nous avons débuté par le parcours jaune avant d’enchaîner par le rouge. Si l’aller reste très abordable malgré plusieurs trous bordés d’arbres et le green du 7 (par 4 de 414 m) très bien défendu par une pièce d’eau frontale, le retour sur le parcours rouge est beaucoup plus technique. De bons coups de fers (aux 3 et 4) permettent ainsi de reprendre confiance dans son jeu avant deux trous délicats : les 7 et 8 surtout où une pièce d’eau à la retombée de drive peut poser de sérieux problèmes. Sur ce parcours, la mise en jeu est primordiale. Le Denia Marriott sur le parcours propose chambres luxueuses, spa et 3 restaurants.

Oliva Nova : le coup de crayon de Ballesteros

Créé en 1992 par Severiano Ballesteros, l’Oliva Nova Golf est un véritable links avec la mer en bordure des trous 3, 14 et 17. Ce parcours, situé dans un immense complexe hôtelier de 240 chambres, cerné par les habitations, n’en demeure pas moins très attrayant. L’eau est constamment en jeu sur ce 18-trous très technique alternant trous courts et trous beaucoup plus longs. Seuls les trous 1, 2, 13 et 14 sont dépourvus d’obstacles d’eau mais le vent demeure un élément très important tout au long du parcours. Un beau défi en perspective sur ce “ parcours écossais en bordure de Méditerranée“

Top